• Chaos (suite... sans fin)

    Outre France Soir du 10 novembre, ci-dessous une analyse parue dans Libération du même jour:

    http://www.liberation.fr/page.php?Article=252827

    Je me demande si l'auteur n'avait pas lu au préalable mon blog...

    Mais toutes ces analyses et mes propres commentaires n'effacent pas un fait: c'est la Côte d'Ivoire qui brûle, sous les coups de sa propre population. Le Lycée Mermoz, réduit en cendres, accueillait 80% d'élèves... ivoiriens. Lors des précédentes émeutes anti-françaises (janvier 2003), les écoles françaises avaient été fermées: après 2 mois, ce sont les familles... ivoiriennes qui ont fait un sit-in devant le consulat de France pour obtenir la réouverture des-dites écoles.

    Ouvrons les yeux: qui va reconstruire ce pays? les "jeunes patriotes"? Blé-Goudé (Mr "à chaque Ivoirien son Français)? Soro?

    Nous sommes en pleine "Négrologie": je vous invite à la lecture de l'ouvrage éponyme de Stephen Smith, sur cette Afrique qui s'enterre elle-même.


  • Commentaires

    1
    Laurent
    Vendredi 12 Novembre 2004 à 17:07
    Cote d'Ivoire
    Ce qui se passe est terrible. Il me semble qu'une très grande parties des recettes fiscales était générés par les expats. C'est véritablement dramatique pour la CI.
    2
    Nickie
    Samedi 19 Février 2005 à 23:10
    Côte d'Ivoire
    Oui comme tu dis, c'est la débandade là bas comme ailleurs... Je suis au canada, mon mari est ivoirien et vis à Paris pour le moment, j'ai plusieurs amis la bas, c'est devenu dur la bas, le pain est dur à gagner,les familles sont divisées, si tu as le malheur d'être dioula et bien gare à toi, etc.etc. Je trouve cela tellement triste...
    3
    Urbain
    Jeudi 7 Juillet 2005 à 15:19
    Côte d'Ivoire
    N'était-il pas exagéré de vouloir chasser du povoir un Laurent Gbagbo sans lui laisser ne serait-ce que la chance d'effectuer un seul mandat? C'est l'extrémisme des adversaires de Gbagbo qui est la cause des malheurs de la Côte d'Ivoire.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :